Centre auditif audioprothésiste et bilan auditif – Audilab Pictos/ Picker/ White/ Small Created with Sketch. Pictos/Liste Created with Sketch. Pictos/ rondBleu Created with Sketch. Pictos/ rondBleu3 Created with Sketch. Pictos/ rondBleu2 Created with Sketch. Pictos/ Mois gratuit/ Big Created with Sketch. Pictos/ Facebook Created with Sketch. Fill 1 Created with Sketch. Pictos/ LinkedIn Created with Sketch. Group 39 Created with Sketch. Group Created with Sketch.

Votre audition ET NOUS

Comment entendons-nous ?

L’audition (ou l’ouïe) est l’un des 5 sens de l’être humain. Elle définit notre capacité, via nos oreilles, à entendre les sons, à être relié avec le monde extérieur. Une bonne audition est indispensable pour vivre pleinement son quotidien, profiter de son entourage ou encore être prévenus de certains dangers. Mais savez-vous comment fonctionnent vos oreilles ? Pourquoi à certains moments de la vie nous avons du mal à bien entendre ? Comment repérer ces signes de perte auditive et les traiter ? Audilab vous dit tout sur votre audition.

 

Nos oreilles nous donnent, sans cesse, des informations essentielles. Entendre, nous permet aussi de ressentir des émotions et nous rappellent des souvenirs.

 

Notre oreille en détails

L’oreille humaine se compose de trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Chacune correspond à un milieu de propagation du son différent. Pour qu’une bonne audition soit possible, il faut une action combinée de plusieurs fonctions. Afin de bien comprendre, suivons le chemin du son jusqu’à sa perception :

  1. Le son (onde vibratoire) est capté au niveau du pavillon de l’oreille qui le focalise et l’amène dans le  conduit auditif. C’est le fondement de notre audition.
  2. Ensuite, l’onde sonore percute le tympan qui se met à vibrer. Le tympan met en mouvement trois osselets dans l’oreille moyenne : marteau – enclume – étrier. Tout cela se produit mécaniquement. Cette partie est donc appelée « appareil de transmission du son ».
  3. On retrouve l’empreinte du mouvement de l’étrier au niveau de la cochlée. Les vibrations mettent en mouvement un liquide où se situent des cellules sensitives. Ces cellules sont appelées cellules ciliées.
  4. Le nerf auditif, relié aux cellules ciliées, transmet au cerveau l’information sonore sous la forme d’impulsions électriques.
  5. Enfin, c’est dans le cerveau, au niveau du système auditif central, que les sons (paroles, musique ou bruits) sont analysés puis mémorisés.

Qu'est-ce qu'une perte auditive ?

En France, 6 millions de personnes connaissent des troubles de l’audition, à savoir des difficultés à percevoir certains sons. Mais toutes ne sont pas touchées de la même façon. Il existe plusieurs types de surdités, classées en fonction d’une perte de décibels (dB) par rapport à une oreille normale :

 

Classement des surdités
  • Perte auditive légère (entre 20 et 40 dB) : entend une conversation si une seule personne parle normalement, les bruits familiers ambiants sont perçus ;
  • Perte auditive moyenne (entre 40 et 70 dB) : entend une conversation si une seule personne parle fortement et s’il le regarde, quelques bruits familiers sont encore perçus ;
  • Perte auditive sévère (entre 70 et 90 dB) : entend uniquement les bruits forts et si on parle très fortement à son oreille
  • Perte auditive profonde (supérieure à 90 dB) : aucune perception de la parole, seuls les bruits très puissants sont perçus.

 

 

Une perte d’audition peut avoir deux origines différentes.

 

Les surdités de transmission

Il peut s’agir d’un problème de transmission du signal sonore dans l’oreille externe ou moyenne. En cause par exemple, un conduit auditif obstrué par un bouchon de cérumen, une otite ou encore une perforation du tympan. La plupart du temps, cette surdité dite de transmission peut être traitée par un médecin ORL, grâce à un traitement médical voire une intervention chirurgicale. Elle peut être temporaire, ou bien nécessiter parfois un appareillage auditif.

 

La surdité de perception

Lorsque l’oreille interne est touchée, la transmission et l’interprétation du signal sonore se fait mal. On parle alors de surdité de perception. Exposition prolongée à des bruits intenses, traumatisme ou encore infection de l’oreille interne peuvent en être à l’origine tout comme la presbyacousie. Ce phénomène tout à fait normal est lié à l’âge. Plus on vieillit, plus notre oreille interne s’affaiblit. Les premières difficultés à entendre correctement interviennent en général entre 50 et 70 ans.

 

Environ 6 millions de Français seraient confrontés à une perte de l’audition et seulement 33 % des personnes atteintes portent un appareil auditif.

Comment déceler une perte auditive ?

Comment déceler une perte auditive ?

Prise de conscience

Vous ressentez le besoin de monter le son de votre télévision ? Vous avez du mal à bien comprendre votre interlocuteur au téléphone ­? Vous rencontrez des difficultés à suivre une conversation lors d’un repas animé ? Les troubles auditifs s’installent souvent progressivement avec l’âge. À partir de 50 ans, il est recommandé de faire contrôler régulièrement son audition, au même titre que sa vue, d’autant qu’un dépistage précoce permet une prise en charge plus efficace.

 

Les symptômes d’une perte auditive

Voici quelques signes qui peuvent révéler un trouble auditif :

  • Vous avez tendance à augmenter le volume de la télévision ou de la radio
  • Vous rencontrez des difficultés à comprendre une discussion
  • Vos proches vous disent que vous faites souvent répéter ce que l’on vous dit
  • Vous avez l’impression que vos interlocuteurs n’articulent pas
  • Vous comprenez mal en milieu bruyant
  • En voiture, vous ne percevez pas tous les bruits intérieurs ou extérieurs
  • Un simple appel téléphonique relève pour vous du défi
  • Vous appréhendez de ne pas suivre vos réunions professionnelles

 

Si vous avez des doutes sur la qualité de votre audition, vous pouvez également tester en quelques minutes votre audition en ligne.

Comment traiter une perte auditive ?

Souvent attribués à l’âge, ces troubles auditifs ne sont pourtant pas une fatalité. S’ils sont pris en charge suffisamment tôt, cela peut éviter une surdité plus profonde qui peut s’installer dans le temps et vous gêner au quotidien.

Comme votre vue, il est recommandé de faire vérifier votre audition dès 50 ans, ou plus tôt si vous ou l’un de vos proches constate une baisse de votre audition.

Prenez rendez-vous chez votre médecin ORL en lui expliquant les difficultés que vous rencontrez afin qu’il effectue les examens nécessaires (examen physique, tests auditifs…). En cas de besoin, il vous remettra une ordonnance en vue d’un appareillage auditif.

Vous pouvez également vous rendre dans un centre Audilab. Nos audioprothésistes sont là pour vous écouter et vous aider. Le premier rendez-vous ainsi que votre bilan auditif (test à but non médical) sont gratuits et sans engagement. N’hésitez pas à venir nous rencontrer.